L’acoustique au service du travail

Les résultats des tests menés par Julian Treasure, expert dans le domaine du son, et par la société Amstrong World Industries, montrent que le bruit est le premier problème des employés de bureau. Dans le livre "Why architects need to use their ears" ("Pourquoi les architectes doivent se servir de leurs oreilles"), l’écrivain explique que les projets de nombreux batiments s’appuient sur l’aspect visuel et non sonore. A l’étape de la création de l’espace, ceci entraine de nombreuses erreurs qui, heureusement, sont réversibles.

Yan-Drive - Biurko z elektryczną regulacją wysokości
Entendre et écouter sont deux choses différentes. Entendre est automatique, indépendant du souhait du destinataire. Ecouter, en revanche, est une capacité consciente que les open space avaient pour optique d’optimiser. Mais, selon Julian Treasure, Le bourdonnement distrayant des conversations et les sonneries des téléphones font chuter les performances de l’employé jusqu’au deux tiers. Dans son rapport du 30 juin 2015, Leesman Review explique que chaque retour à une tâche interrompue par le bruit dure environ un quart d’heure. Dans des conditions défavorables, la perte de temps dûe au vacarme peut être estimée jusqu’à une heure et demi de travail. Cette situation perturbe la communication, expose la vie privée, irrite les employés et réduit la motivation.

En connaissance du problème, il est possible de réduire la plupart de ces inconvénients. Les éléments absorbateurs de son, les meubles adaptés et les cloisons acoustiques rassemblent efficacité et design. Pratiques, ils peuvent être adaptés à des bureaux déjà existant.
La maîtrise du son dans l’espace peut se faire entre autre grâce aux cloisons et cloisonettes. Les premières divisent les grands espaces en plus petits, délimitant les zones de travail des différentes équipes ou les espaces de rencontre. Leur mobilité permet de modifier l’aménagement en fonction des besoins. Les cloisonettes, de leur côté, divisent l’espace de travail sur le bureau, protègent l’employé du bruit environnant et attenuent les sons provenant tout du moins des discussions téléphonique de cette personne. Elles assurent également l’intimité. Une utilisation réfléchie de ces accessoires permet de contrôler le bruit, leur design moderne et le grand choix de couleurs en font d’importants éléments décoratifs.

De plus en plus, dans les entreprises où les open space dominent, nous voyons apparaitre des espaces séparés pour le travail au calme. Voulant assurer le confort de différentes personnes, il est bon de se décider pour des bureaux réglables en hauteur, tel que le bureau Drive. Cependant, les surfaces rigides n’absorbent pas le son, c’est pourquoi la création de zones de travail silencieuses passent également par l’utilisation de meubles souples. La collection Mesh, dont le dossier haut cré une meilleure protection au son, est fortement recommandée pour ce type d’aménagement.

L’ouïe est un sens bien trop souvent sous-estimé. Les sons affectent nos émotions, notre bien-être et même nos ondes cérébrales. Tout comme la couleur ou l’équipement intérieur, l’acoustique façonne le caractère de l’espace de bureau. Ce sujet ne peut donc être négligé lors de la plannification de l’aménagement de bureaux.